dimanche 20 novembre 2011

Bernard Giraudeau le Baroudeur Romantique Bertrand Tessier (biographie France)


Un homme énigmatique. Sympathique idéaliste. Perfectionniste. Enfant à La Rochelle, solitaire, la mer, les navires remplissent ses pensées. A 16 ans à Saint Mandrier il intègre la Marine Nationale. "... une regrettable erreur que je ne regrette pas... "

Après deux tours du monde il se fait passer pour fou et quitte le monde de la mer. Sans travail il rencontre par hasard quelques membres de la Maison de la Culture de La Rochelle. Machino puis des cours de danse. " Perfectionniste déjà. Colérique toujours." L'expérience de la scène lui plaît. Il monte à Paris. Admis au Conservatoire. Elève de Jean-Laurent Cochet, il travaille, aime les grands textes classiques. Ses amis Richard Bohringer qui tournera sous sa direction, Béatrice Agenin sa compagne au début de leur carrière mais elle le quittera tant son humeur souvent sombre, ses silences sont insupportables à la comédienne. Giraudeau regrettera son attitude et l'appellera peu de jours avant de mourir. Concours de sortie du Conservatoire. Il présente le monologue de Figaro "... il l'étire... il a travaillé les silences... " et obtient un premier prix de comédie. Bernard Giraudeau travaillera intensément ses rôles, intellectuellement, physiquement, et fera pleurer Catherine Frot " qui se laisse couler dans le rôle". Les rôles au cinéma affluent "Z'yeux bleus dents blanches" titre d'un chapitres. Sa passion reste le théâtre.

Rencontre Anny Dupérey. 16 ans de vie commune et deux enfants Sara et Gaël. Baroudeur il parcourt la planète, pour jouer ou pour se confronter à des épreuves physiques. A la mort de son père, il se sent responsable de sa famille. L'un de ses frères, sa soeur travaillent à ses côtés parfois. Trop impatient et curieux de toutes les formes de vie il écrit des scénarios et réalise des films.

Rattrapé par la maladie, il écrit plusieurs livres, enregistre des textes, 4 volumes de Harry Potter entre autres. Le cinéma "... avait encouragé ses travers en confortant son côté dominant... " dit Anny Dupérey traduisant sa pensée. Le cancer du rein a eu raison de cet étonnante personnalité "... la crémation lui semblait la meilleure solution car il n'avait pas de lieu où être enterré... "

L'auteur Bertrand Tessier a bien saisi les passions, les désirs et les désillusions de l'artiste. Le livre se lit comme un roman.

Personnage rare, nous laisse interrogateurs.


Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être publié sans son autorisation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire