vendredi 4 mai 2012

Viol Joyce Carol Oates ( roman EtatsUnis )

   Viol
                                     Une histoire d'amour

            Un 4 juillet, Niagara Falls. Tina et Bethie quittent  la maison de Casey vers minuit. Par jeu ou pour le plaisir de traverser le parc tranquille sous la lumière lunaire elles s'engagent dans les allées. La mère et la fillette de douze ans ont fêté avec leurs amis cette journée particulière aux EtatsUnis. Tina choisit un itinéraire " La façon dont une vie se décide... Chance ou malchance... " Malchance. Lorsqu'elle entend son nom crié d'une voix hystérique " Tiiii...na " elle comprend qu'un piège se referme sur elles. Peut-être sont-ils six ou huit.Vivante, mourante ils repartent sous l'emprise de drogue dure, la meth, de la boisson, cruels, les yeux fous. C'est Dromoor qui les découvre. Un vrai flic. Qui aime les armes, qui aime tirer, qui a fait la guerre dans les sables. Mais un silencieux. Et c'est gênant pour les collègues, peut-être pas pour Tina qu'il a croisée et qu'il retrouve souillée mortellement, et pas non plus pour Bethie. Dromoor aime la justice mais les parents des violeurs retrouvés et confondus ont engagé un maître du barreau qui les ruine. "...Un compteur de taxi qui tourne, voilà ce qu'était un avocat... " Et la lutte commence sournoise, violente pourtant. Ce n'est pas un roman policier, pourtant Carol Oates est aussi auteur de romans noirs sous un pseudonyme, mais elle tente de décrire les sentiments qui poussent, rejettent les personnages dans des circonstances hors des balises. Un court roman sans sentimentalité, les bonnes gens n'aiment pas forcément les innocents, et pourtant il y un peu d'amour qui traîne et qui ne semble pas savoir où s'accrocher. Par l'auteur de Blonde, Les Chûtes...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire