lundi 7 octobre 2013

La confrérie des chasseurs de livres Raphaël Jerusalmy ( roman France )


la confrérie des chasseurs de livres

                                                                                                                                                                 
                                                La Confrérie des Chasseurs de livres
                                                                                                                                                                                                                
            François Villon poète brigand, attend la corde des pendus après avoir subi diverses tortures au fond d'une cellule crasseuse et noire, depuis 1462. En 1463 le jugement est cassé, Villon est libéré mais banni de Paris. Il disparut. Là intervient l'auteur, Jerusalmy. Louis XI règne, craint la force de la papauté, qui craint des révélations qui peut-être sont détenues en Terre-Sainte, et seraient le Testament de Jésus. Le Saint-Siège refuse même la publication de la République de Platon, qui sort très discrètement des premières presses. Un imprimeur de Mayence Furst accepte de s'installer à Paris et d'imprimer ce que lui ordonne le l'évêque de Paris, hors les divers textes très recherchés par les érudits, et alors que Guttenberg se contente d'imprimer la Bible. Chartier sort le poète de sa geôle, le conduit chez l'imprimeur et lui explique ce qu'il attend de lui. Villon est choisi par l'évêque et le roi car ses écrits courent les rues. On le sait scribe habile et lettré. Il partira donc en Terre Sainte accompagné de son compère Coquillard comme lui, aussi grand et fort qu'il est petit, malingre, Colin de Cayeux. Colin, nom que l'on retrouve dans son Testament de jeunesse; le Lais. Ils passeront par Gênes, l'Italie où les Sforza, les Médicis protecteurs des arts, collectionneurs, sont des intermédiaires  dans toutes transactions avec la Papauté. Les deux envoyés spéciaux de Paris arrivent à Saint Jean d' Âcre, dans ce pays fait de désert tenu par les Mamelouks venus d'Egypte, et d'où les Croisés se sont retirés. Villon déjouera-t-il les pièges qui semblent l'entourer, par Gameliel, rabbin qui teste la valeur de cet envoyé, par Federico libraire de livres rares, qui porte beau et semble se gausser d'eux, par Aïcha, jeune berbère. Belle visite de cette terre d'histoire et de légendes, des grottes et de Jérusalem d'en bas, transcrite dans des livres précieux, conservés dans des abris très sûrs par les membres de la Confrérie. A Paris Furst tente " ... d'exposer le Plan de la Confrérie... une offensive livresque. Pour affaiblir la Papauté sans déclancher un conflit... changer leur forme, leur poids, leur aspect... " A la fin de l'exposé Louis XI dit à Furst " Dites à Jerusalem de prendre bon soin de messire François. "  Raphaël Jerusalmy né à Montmartre, sort de l'ENS la Sorbonne, entre dans les services secrets de Tshal, retraité il tient boutique de livres rares à TelAviv. Un livre de bonne compagnie, romanesque.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire