mercredi 23 avril 2014

Dossier 64 Jussi Adler Olsen ( Danemark policier )

Dossier 64

                                               Dossier 64
                                                      La quatrième enquête du Département V

            Au pays d'Andersen on se doit de connaître le lieu de naissance du conteur. Nette adulte ne sait pas lire, ne connaît pas ce nom. Elle a six ans lorsque sa mère meurt, ses frères quittent la ferme, élevée par son père, désaxée, plus que turbulente, placée dans différents foyers, elle comprend mal les interdits. Elle échoue à l'île Sorgo, repaire de filles qui ne sortent, si elles sortent, qu'à la condition d'être stérilisées. Un mouvement, groupe de médecins chirurgiens, d'hommes politiques entre autres, secret durant des décennies de secret espère devenir un parti politique. Son action, éliminer tout embryon d'une femme pouvant donner naissance à des enfants nés hors de leurs normes, blonds, forts, les yeux bleus de préférence. Il s'appuie sur l'arrivée, ces dernières années, massive d'émigrés. De 1955 à 2010, dans un va-et-vient à travers les années l'auteur noue un lien entre le pays danois, ses moeurs, le thé devenu à la mode, le monde de l'inspecteur Mock, son assistant Assad, Rose, Lis, qui travaillent au Département V, spécialisé dans les affaires " Cold Case ". Les bureaux situés au sous-sol exigus propices en cet hiver à la contagion des virus grippaux, intestinaux. Un cadavre, un nom lié à des disparitions non élucidées et l'affaire aboutit dans leurs bureaux. De Vesterbro à Fiona, on circule autour de Copenhague, sans lâcher le livre, bien lourd pourtant - 600 pages -, les personnages sont humains, même les méchants, sympathiques, les bons. 4è volume du Département V, couvert de prix, un bon roman policier.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire