mardi 20 mai 2014

Ce genre de choses Jean Rochefort ( cinéma France )



                                                  Ce genre de choses

            Du Théâtre d'Aubervilliers où il s'aperçut que "... Anéanti, je constate que le théâtre d'Aubervilliers n'est pas à Aubervilliers pour les Albertivillariens. Subventionné pourtant... ", à Cinecitta où il tourna avec Toto dont on ne voit plus les films, Jean Rochefort conte ses décennies de théâtreux, de comédien, reçu à l'entrée au Conservatoire, mais ratant la sortie alors que ses compères Jean-Paul Belmondo et Jean-Pierre Marielle eurent un prix. Déprimé il pensa arrêter là sa conquête de la scène mais fut sauvé, écrit-il, grâce à l'insistance de son ami Marielle. Il se rendit à l'audition signalée par l'ami, fut retenu et resta sept ans dans la troupe. Ensuite vinrent les rencontres, les bizarreries des lieux et des scènes racontées avec l'humour que chacun lui reconnaît lors de ses interprétations. Il dîna à l'Elysée, invité en petit comité, et discuta chevaux, hippisme avec la reine Elisabeth. D'un autre compère Rufus, il conte l'étonnante rencontre du comédien avec son voisin, qui mais qui ? Ils habitent Neauphle-le- Château, des maisons mitoyennes. "... Pourquoi ces autocars pleins de barbus enturbannés... s'engouffrent-ils dans la petite maison aux volets bleus... C'est l'ayatollah Khomeini. " Ce jour-là la compagne de Rufus s'enveloppa dans une forme de tchador. En passant Rochefort, qui a beaucoup lu, voyagé, fréquenté les chevaux, son sauvetage d'un poney, joli passage du livre, cite Lourdes et Casanova, l'Antartique et Belmondo " Au milieu des années cinquante il avait l'air d'un soixante-huitard... personne dans les années 50 ne s'habillait comme lui... Nous fûmes donc quelques-uns... à constater qu'un extraterrestre venait d'être reçu au conservatoire... son élasticité... Nous n'avions pas vingt ans ". Il convainquit Pinter de lui permettre de jouer l'une de ses pièces à Paris ( avec Marielle ), enfin un livre court qui court sur des années pour un public qui lirait volontiers une suite de la même veine. Léger, drôle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire