mardi 13 mai 2014

L'enfant du 15 août - mémoires Régine Deforges ( biographie France )

                                                                                                                                                                                                     
                                                                        L'enfant du 15 août
                                                                                   Mémoires

            Née un 15 août à Montmorillon petit village poitevin proche de Limoges, famille d'agriculteurs du côté maternel et commerçants du côté paternel, Régine Deforges garda le goût de la terre, elle trouva aussi auprès d'une grand-mère qui aimait lire matière à commencer un apprentissage qui la conduisit à être la première femme éditrice de livres érotiques. Enfant son père emmena sa famille à Oradour. Le massacre était récent. Expérience difficile. Tôt Régine Deforges se révèla rebelle et libre. Ses amours adolescentes consignés dans des carnets volés, obligèrent ses parents à la sortir du circuit scolaire. Son père nommé peu de temps après en Afrique elle trouva là-bas quelque emploi et son premier mari. Rentrés à Paris qu'elle découvre, mère d'un petit Pierre qu'elle laisse aux bons soins de la famille de son époux, elle travailla épisodiquement, mannequinat, vendeuse, jusqu'à l'ouverture du drugstore où elle tint le rayon librairie. Ses rencontres dans le milieu littéraire se multiplièrent. Active poussée par l'époque ses amants aussi. Les conseils de JJ Pauvert l'aidèrent à créer sa première maison d'édition de livres vite condamnés à être retirés de la vente. Les difficultés financières multiples de longues années durant, elle lutta farouchement. Une petite fille naquit de sa liaison avec Pauvert qui, marié, ne reconnut l'enfant que lorsque les lois changèrent écrit Deforges. Souvent appelée au tribunal, éditrice controversée, de ses carnets détruits par une société qui la répudia elle édite " Le cahier volé ". Puis vint le jour où les difficultés financières s'atténuèrent. Basée sur l'histoire de Scarlett O'Hara, l'Autant en emporte le vent français, " La Bicyclette bleue " et les suites parurent et se vendirent à des millions d'exemplaires. Riche elle manqua tout perdre lorsque les descendants de Margaret Mitchell lui intentèrent un procès. Elle gagna mais la bataille fut rude, et trouva une alliée. Une amie américaine de l'auteur la rencontra, elles se plurent à travers un livre que Deforges venait d'éditer sur " Le point de croix ". Broder, fumer le cigare, de multiples voyages en avion, ce qui lui valut plusieurs phlébites, lire encore tant la comtesse de Ségur que ses contemporains, elle épousa Wiaz dont elle eut une fille et entra dans la famille de Mauriac. Souvent vêtue de noir ( Rykiel ) la dame rousse de l'édition, tant controversée est morte un 3 avril, tout récemment.

             

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire