samedi 24 octobre 2015

Une escroquerie de quinze millions

Afficher l'image d'origine
ccec.revues.org

                                              Une escroquerie de quinze millions

            De plus en plus fort ! Hier on nous parlait d'une escroquerie de dix millions. Celle qui va être dévoilée est plus importante encore  quinze millions ! Et non pas quinze millions une fois escroqués, non, quinze millions par an !                                                                                
Afficher l'image d'origine            La bande est très nombreuse, Elle possède des ramifications et
une organisation puissante. Elle se pare même d'un titre officiel !
            Les affiliés se présentent comme les détenteurs d'une invention merveilleuse, d'un appareil qui transmet la parole à distance, et qui aurait été découvert par un nommé Graham Bell.
            Ils vous demandent quatre cents francs par an, et ils installent chez vous des petits instruments d'acajou et de métal, à l'aide desquels vous pourrez soi-disant converser avec des gens très éloignés de votre domicile.                                                                                                      
            Le nombre des victimes est de près de quarante mille !
Afficher l'image d'origine            Ce qui a pu permettre à cette bande de faire autant de dupes, c'est que d'ans d'autres villes d'Europe, Londres, Berlin, etc., des petits appareils, semblables d'aspect à ceux-là, transmettent vraiment la voix humaine.
            La bande a à sa tête un personnage extraordinaire, orné, lui aussi, d'un titre officiel. L'odyssée de ce personnage est bien curieuse à suivre et ses changements de noms sont assez édifiants. Il y a quelques années, il se faisait appeler Mougeot. Puis il prend le nom de Bérard. Enfin, à l'heure actuelle, il opère sous le nom de Simyan.
            Il faut admirer la docilité des victimes, que les gens de la bande appellent, dans leur langage méprisant, les " abonnés " ( terme d'argot,     dérivé du mot bon, et qui signifie bonne tête ).                                                                            
Afficher l'image d'origine            La bande en question a eu l'ingénieuse idée de se réclamer des pouvoirs publics. Autrement, on aurait crié depuis longtemps à l'escroquerie et il n'y aurait pas assez de tribunaux pour poursuivre ces exploiteurs audacieux. Mais le titre qu'ils se sont attribué exerce sur les naïfs une étrange fascination. Et tous considèrent comme une chose naturelle, et légitime, et conforme à l'harmonie sociale, d'être ainsi escroqué par l'Etat.                                                                                                              
                                                                                                                           
*    telcomhstory.org
** centraphone.fr                                                                                                                              
                                                                                            Tristan Bernard
                                                                           ( in Sous toutes réserves )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire