vendredi 27 mai 2016

Ballade 48 Rondeau 119 Rondeau 31 Charles d'Orléans

Afficher l'image d'origine
detentejardin.com

                                 
                                             Ballade 48

            Vous dormez trop longtemps, mon coeur,
            Dans la douleur et l'affliction :
            Veuillez ce jour vous éveillez !
             Allons au bois cueillir le mai
             Pour obéir à la coutume !
             Nous allons entendre le chant
             Des oiseaux dont les bois résonnent,
             Ce premier jour du mois de mai.
                                                                                                                                                                 
            Le dieu d'Amour est coutumier                                                      cabschau.centerblog.net
UN PETIT LAPIN AU MILIEU DES FLEURS            De donner une fête ce jour
            Pour réjouir les coeurs aimants
            Qui voudraient être à son service :
            Aussi fait-il couvrir les arbres
            De fleurs et les prés de vert clair,
            Pour donner du lustre à la fête,
            Ce premier jour du mois de mai.

            Je sais, mon coeur : Danger perfide
            Vous inflige plus d'une peine,
             Il vous met trop de distance
             De celle que vous désirez.
            Pourtant il vous faut vous distraire
            Je ne peux pas mieux vous conseiller
            Pour émousser votre douleur
            Ce premier jour du mois de mai.

                                                 Envoi

            Ma dame, mon seul souvenir,
            Cent jours ne me suffiraient pas
            Pour vous détailler tout le mal
            Dont mon coeur souffre le martyre,
            Ce premier jour du mois de mai.


                                             Ballade XLVIII

            Trop long temps vous voy sommeiller,
            Mon cueur, en dueil et desplaisir ;                                               certiferme.com
Afficher l'image d'origine            Veuilliez vous ce jour esveillier !
            Alons au bois le may cueillir
            Pour la coustume maintenir !
            Nous orrons des oyseaulx le glay
            Dont ilz font les bois retentir
            Ce premier jour du mois de may.

             Le dieu d'Amour est coustumier
             A ce jour de feste tenir
             Pour amoureux cueurs festïe,
             Qui désirent de le servir :
             Pource fait les arbres couvrir
             De fleurs et les champs de vert gay,
             Pour la feste plus embellir,
            Ce premier jour du mois de may.

            Bien sçay, mon cueur, que faulx Dangier
            Vous fait mainte paine souffrir,
            Car il vous fait trop eslongnier
            Celle qui est vostre desir,
            Pour tant vous fault esbat querir :
            Mieulx conseillier je ne vous sçay
            Pour vostre douleur amendrir
            Ce premier jour du mois de may.

                                               L'envoy

            Ma dame, mon seul souvenir,
            En cent jours n'auroye loisir
            De vous raconter tout au vray
            Le mal qui tient mon cueur martir
            Ce premier jour du mois de may.


*********************************
Afficher l'image d'origine

                                                     
                             Rondeau 119

                                  Recette

            En remède à vos maux d'amour
            Prenez la fleur de souvenir
                                                                  Avec le suc d'une ancolie,
                                                                  Et n'oubliez pas le souci ;
 fr.clipart.me                                                     Mélangez tout en fâcherie.
Afficher l'image d'origine
                                 La plante du désir de loin,
                                 Poire d'angoisse en émollient,
                                 Dieu, pour l'amie, vous les adresse ;

                                  Poudre de plaintes en calmant, de loi
                                  Feuille de l'élection d'un autre
                                  Et racine de jalousie :
                                  Mettez l'essentiel sur le soeur
                                  Juste avant de vous endormir
                                  En remède à vos maux d'amour.


                                                     Recepte

            Pour tous voz maulx
            Prenez la fleur de souvenir
            Avec le just d'une ancollie,
            Et n'obliés pas la soussie, 
            Et meslez tout en desplaisir.

            L'erbe de loing de son désir,
            Poire d'angoisse pour refreschir                                                    monotarcie.blogspot.com 
Afficher l'image d'origine            Vous envoye Dieu, de votre amye ;

            Pouldre de plains pour adoucir,
            Feille d'aultre que vous choisir
            Et racine de jalousie,
            Et de tretout la plus partie
            Mectés au cuer avant dormir
            Pour tous voz maulx d'amours guerir.  


***************************************


                                             Rondeau 31
                                                                                                                        cliscachart.eklablog.com
Afficher l'image d'origine            Le temps a quitté son manteau
            De vent, de froidure et de pluie,
            Pour revêtir la broderie
            Du soleil qui luit, clair et beau.

            Il n'y a bête ni oiseau
            Qui ne chante ou crie dans sa langue :
            " Le temps a quitté son manteau
            De vent, de froidure et de pluie ! "
           
            Rivière, source et ruisseau portent,
            Pour coquette livrée, des gouttes
            D'argent d'un ouvrage d'orfèvre ;
            Chacun prend de nouveaux habits :
            Le temps a quitté son manteau.


                                                Rondel XXXI

            Le temps a laissié son manteau
            De vent, de froidure et de pluye,
            Et s'est vestu de brouderie
            De soleil luyant cler et beau.

            Il n'y a beste ne oyseau                                                                   decofactory.com
Afficher l'image d'origine           Qu'en son jargon ne chante ou crie
           " Le temps a laissié son manteau
           De vent, de froidure et de pluye.

           Rivière, fontaine et ruisseau
           Portent, en livrée jolie,
           Gouttes d'argent d'orfaverie ;
            Chascun s'abille de nouveau
            Le temps a laissié son manteau
            De vent, de froidure et de pluye.


                                                               Charles d'Orléans
           

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire