lundi 22 janvier 2018

Idiot qui vas avec ta peine Alberto Vacarezza / Enrique Delfino - Quartier de tango Homero Manzi / Anibal Troilo ( Poèmes Argentine )

Résultat de recherche d'images pour "bandonéon"
youtube.com



                                               Idiot qui vas avec ta peine

            Kakari, kakai, kaka,                                                                           
            Karakakai, kakai, kaka...                                                                                redacon.it
Résultat de recherche d'images pour "quartier tango buenos aires chanson you tube"            Idiot qui vas avec ta peine
            sans raison profonde,
            qui t'a dit que dans la vie
            tout est mensonge, tout est douleur ?
            Toujours après la nuit, toujours,
             pointe le soleil...
             Et il faut rire de la vie
             comme moi...
             Kakarai, kakai, kaka,
             Karakakai, kakai, kaka...

            Quelle importance si la fille
            de la piaule t'a quitté,
            et si l'ami t'a trahi,
            et si le jeu t'a laissé sans le sou ?
            Puisque le destin qui est créole
            justicier et vengeur, déjà
            sur le sol va renverser
            l'ingrate et le traître...

            Sonne, sonne la guitare,
            Et que s'étire le bandonéon                                                            elicci.fr
Image associée
            que la musique soit oubli
            et l'oubli, l'illusion
            qui nous donnera la joie
            et nous consolera dans la douleur,

            pour que tous nous riions,
            comme moi je ris...
            Kakarai, kakai, kaka,
            Karakakai, kakai, kaka...
                                                                                                             

                                                                  Alberto Vacarezza / Enrique Delfino
                                                                                                                     - 1931
                                                                                      ( trad.H. D. )


*********************


                                                             Quartier de Tango                                   us.hola.com 
Image associée
            Un coin de quartier, là-bas, à Pompeya,
            dormant près du terre-plein,
            une lampe qui se balance à la barrière
            et le mystère des adieux que sème le train...
            Un aboiement de chien à la lune,
            et l'amour caché sous un porche
            et les crapauds qui coassent dans la lagune
            et dans le lointain, la voix du bandonéon.

            Quartier du tango, lune et mystère,
            rues lointaines, que deviennent-elles ?
            Mes vieux copains que j'ai oubliés, je ne sais plus
            ce qu'ils sont devenus, ni où ils sont allés.
            Quartier de tango, qui fut celui de Juana,
            la blonde que j'ai tant aimée ;                                                              visitcomo.eu
Image associée            sait-elle que je souffre quand je pense à elle                         
            depuis le soir où je l'ai quittée ?
            Quartier de tango, lune et mystère,
            dans mon souvenir je te revois.

            Un choeur de sifflements, là-bas dans le coin,
            une tournée de dés dans la buvette
            et la douleur de la pâle voisine
            qui n'est jamais sortie voir le train.

            Je me rappelle tes nuits, quartier de tango,
            avec les charrettes entrant dans la grande cour
            et la lune qui barbotait dans la boue
            et au loin la voix d'un bandonéon.


                                                                          Homero Manzi / Anibal Troilo  
                                                                                                                                                   - 1942 -
                                                                                                                      ( trad. H. D. )
                                                            Poèmes extraits de Les poètes du tango

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire